Mal nommer
les choses, c'est ajouter

au malheur du monde.

Albert Camus.


samedi 16 mars 2013

Film 18. One shot for Mats Gustafsson & Fire Orchestra, 10'31


    Après la réalisation du long métrage sur les Rendez-vous de l'Erdre, Danielle Osteeroop, agent de Mats Gustafsson et du Fire Orchestra, nous a demandé de réaliser un tiré à part, pour les besoins promotionnels du groupe. Il nous paraît intéressant de montrer cette séquence isolée, où l'on perçoit mieux la dynamique de son unique plan-séquence de plus de dix minutes. ce fut aussi l'occasion de monter un visuel sur la conférence de Philippe Méziat: Les sources africaines du jazz, mythe ou réalité? publiée le 6 février dernier.



    Pour mémoire, on verra ou reverra Ciel et terre (6'36), Avenir déconstruction (11'01) — Le mur tombera (2'25) et L'entrée de l'hiver (15'02) sur le conflit israélo-palestinien — En continuité ici l'ensemble des Notes sur le cinématographe actuellement réalisés — Notre captation du Paris Washboard en concert avec Daniel Barda — Le jour se lève (2'23) — Nos promenades en France: Andains de Gascogne (19' 47) et Entre Cantal et Sancy (8'53) —  בראשית, Entête / Berechit — Le Cuauhtémoc à Bordeaux: Le nœud marin (3'), et Le départ du Cuauthémoc (8') — Hommage à deux ou trois grands hommes: Le général Straub (3'35). —