Mal nommer
les choses, c'est ajouter

au malheur du monde.

Albert Camus.


mercredi 27 novembre 2013

Venise 7: L'étoffe du diable, 20'12


     Notre septième épisode emprunte son titre au très beau livre de Michel Pastoureau: L'étoffe du diable: une histoire des rayures et des tissus rayés, Seuil 1991, réédition en Points / Histoire, 2007.

     Rayures maudites des bagnards et des galériens, puis des matelots, jusqu'aux rayures ludiques de l'art officiel de Buren ou des marinières politiquement correctes de Armor Lux, promues par notre ministre en attendant qu'il popularise à présent leur nouvelle pièce fétiche, les bonnets rouges, laine qualité française pour les patrons à la manœuvre, et acrylique à cinq euros par camions made in Scotland — celtes donc et bientôt indépendants? — et China pour les manœuvrés, justement, mais toujours rouges pour poser devant l'histoire.

     Et pour ce film, 202 productions s'offre un casting d'enfer, dont nous vous laissons la surprise.