Mal nommer
les choses, c'est ajouter

au malheur du monde.

Albert Camus.


lundi 24 mars 2008

Lettre 5: printemps 2008


Commençons par notre invité, le photographe Evgen Bavcar présenté chronique précédente, qui, comme tout vrai créateur, questionne et transgresse les limites de son art, ici donc les codes purement visuels.
Nos compagnons ensuite: Philippe Méziat ouvre, avec Disco/graphie, un sujet sur les pochettes illustrées d'anciens disques de jazz et leurs graphistes. Bernard Daguerre et d'autres collaborateurs tirent des Archives du Cheval de Troie leurs notes de lectures (Cervantes, Gadda, La Lumia, Sciascia, Torga).
Le dossier Gadda ajoute à ces notes de lectures trois textes de Gadda: Automne, un poème de 1932, Fuite à Tor di Nona, et son avant-propos à La Connaissance de la douleur; de Hans Magnus Enzensberger, L'Aruspice; de Pier Paolo Pasolini: La pitié pour les choses; et d'un nouveau compagnon, Louis Bernardi: Baroquisme et réalisme sur une miette de Gadda.
Dans
Italiana: Mario Praz:
Grand Tour. David Herbert Lawrence: Verga ou le trésor des humbles, introduction (non publiée alors) à sa traduction anglaise du roman de Giovanni Verga, Mastro-don Gesualdo, 1923; de Vincenzo Consolo, L'Etna se donne en spectacle, sur une éruption de 1971, et Nelson, duc de Bronte, chronique d'un bourg de Sicile sous possession anglaise; de Leonardo Sciascia, une note sur l'Etna, où il commente les intuitions géniales du jeune voyageur Alexis de Tocqueville.
Dans Manhattania: Stanley Bard, qui inventa l'Hôtel Chelsea de New York, explique l'économie à ses actionnaires, dans J'ai quand même fait une œuvre, non?
Dans Liber@ Te: un texte de 1956 d'André Malraux, en guise de leçon à l'archevêque de Cantorbéry qui veut aménager la charia dans la législation britannique; Enfants de l'extermination, qui réfléchit à un caprice d'après-boire de notre Président, sur un sujet trop sérieux; Israël ou l'enjeu du sens; et, sur la bombe iranienne, Mais de qui parle-t-on ici si tard?; une note trop brève sur le mouvement des Internés volontaires (1940-1945); France-USA: d'une présidentielle l'autre, ou les vrais problèmes même s'ils ne sont pas les seuls, avec un texte de John McCain: États-Unis-Europe: "pacte global". Enfin, quelques remarques nécessaires sur la situation autour de Fitna, le montage de Geert Wilders.
Nous y relayons aussi l'appel de la LICRA du 28 février 2008, à propos de Durban 2009:
L'ONU contre les droits de l'homme.

Dans les
Goûts Réunis: la recette de l'akoud ou aakode, tripes au cumin, et les carbonnades des Flandres.

Dans
Images, l'album sur La Hague a été augmenté.
Enfin, dans Écouter voir: le swing du quatuor de flûtes à bec Amsterdam Loeki Stardust Quartett dans The Jogger, et une intense aria de J.S. Bach: Es ist vollbracht dirigée par Nikolaüs Harnoncourt, avec Christophe Coin à la viole de gambe et la voix du jeune Panito Iconomou.