Mal nommer
les choses, c'est ajouter

au malheur du monde.

Albert Camus.


dimanche 6 mai 2012

Maurice Nadeau et Daniel Bensaïd (2008)



Dimanche 6 mai 2012. Remontons en première page cette note d'amitié à Maurice Nadeau, qui aura 101 ans ce mois-ci. Une date comme une autre pour célébrer le proche événement. Il serait beau que le hasard fît un jour de lui le doyen des Français. Avec deux portraits en prime dont on aimerait connaître les auteurs pour les remercier. Celui de gauche a été pris au Salon du Livre et de la Jeunesse de Pantin, l'an dernier, et l'autre, plus récemment encore dans une rue de Paris, sans doute dans le Quartier Latin.

Jeudi 9 septembre 2010. — Après la rédaction de notre entrée informative "Maurice Nadeau" sur Wikipedia (créée les 12/15 septembre 2009 et depuis, comme la démocratie, en développement collectif, selon les lois du genre), voici, en tête de colonne latérale, un entretien donné en 2008 à contretempsweb2, où Maurice Nadeau (né le 21 mai 1911) s'entretient une heure avec Daniel Bensaïd, (1946-2010). On peut mettre la vidéo en plein écran.

«Un titan», nous écrivait ces jours-ci Robert Redeker à propos de l'homme qui, un vendredi sur deux dans son bureau ouvrant sur la Place Georges-Pompidou et toujours bruissant d'une équipe de jeunes gens dont il aime à dire qu'il se «borne à contempler leur travail», continue à régler depuis plus de quarante ans la parution de La Quinzaine Littéraire et à enrichir jour après jour le catalogue — plus de deux cents titres parus — des éditions Maurice Nadeau/ Les Lettres Nouvelles.

© Éditions Georges Ventillard. Joë Christmas: Barbara Rogers, 1941. Ce pseudonyme pris ici par Maurice Nadeau pour signer ce roman noir est une évidente référence à Joe Christmas, personnage de Lumière d'août, de William Faulkner, publié en 1932.