Mal nommer
les choses, c'est ajouter

au malheur du monde.

Albert Camus.


mardi 1 avril 2008

Antoine Basbous: France et Syrie



Notre chapitre Parole d'homme réunissait des textes arrimés à la démocratie, à la laïcité, et à l'exercice concret et quotidien de nos libertés fondamentales. Ce socle pourrait vite tourner à une rhétorique incantatoire s'il ne mesure pas les coups de boutoir qu'il reçoit et va recevoir encore des grandes urgences de la décennie (nos notes du 22 novembre 2006 et du 18 mars 2008):
— Le processus de mondialisation et notre Europe;
— Le conflit israélo-palestinien, les relations avec le monde musulman dans son ensemble, et nos alliances;
— Le réchauffement climatique et la raréfaction des matières premières et des produits de base dans leurs conséquences humaines, sociales, politiques, démographiques et probablement militaires.
Ainsi
Parole d'homme intègre
Liber@ Te, un ensemble plus vaste de documents jugés de durable importance sur ces priorités vitales.

Et pour commencer
, Antoine Basbous, fondateur et directeur de l'Observatoire des pays arabes à Paris et sur lequel nous reviendrons bientôt, publie dans Le Monde du 28 mars 2008: Jeu de dupes entre la France et la Syrie.