Mal nommer
les choses, c'est ajouter

au malheur du monde.

Albert Camus.


lundi 16 juin 2008

"La Preuve par le miel", de Salwa Al Neimi




Et comme pour servir d'écho de hasard à la note précédente sur
la Vierge de Lille, Robert Solé rend compte dans
Le Monde des Livres du 14 juin 2008 d'un roman, La Preuve par le miel (Laffont), écrit en arabe par une Syrienne établie en France, Salwa Al Neimi.
Histoire de rappeler que le goût de la vie et l'amour de l'amour sont les désirs et les besoins de tous et de toutes. Histoire aussi de se saisir du moindre signe que nous envoient toutes ces femmes, souvent dans le désespoir et l'impuissance, ici dans la force et la joie. Ce sont les mêmes qui crient, parfois même à notre place et à leur corps défendant: "Le vivre, on l'a choisi". Pour la faim et la soif aussi.
Lire le compte rendu de Robert Solé: Salwa Al Neimi: Un chant de volupté en langue arabe.

Enluminure: Le Jardin parfumé.