Mal nommer
les choses, c'est ajouter

au malheur du monde.

Albert Camus.


samedi 6 août 2011

Ian Ference: Les ruines de New York




Il était une fois un club de jazz à Brooklyn, le Kingston Lounge. Un jour, on l'abandonna. Par bonheur, Ian Ference habitait en face. Et ce jeune homme parcourait depuis l'adolescence New York, en recherche de vieilles bâtisses à photographier. Alors, quand en 2008, il décida de réunir ses images dans un blog personnel, il l'appela le Kingston Lounge. Acte militant ou citoyen d'abord, comme on voudra: ému du sort de l'Admiral's Row, un ensemble de bâtiments historiques où logeaient les policiers de Brooklyn, promis à la démolition, il pensa pouvoir contribuer à sa préservation en interpellant le public. Mais l'homme est d'abord un créateur: suivirent donc des histoires en images du Divine Lorraine Hotel, de l'hôpital de North Brother Island, ou celui de quarantaine de la fameuse Ellis Island où arrivèrent durant un siècle tous les émigrés. Il faut découvrir les cinq ou six pages splendides de ce site, qui reçoit déjà cent mille visiteurs par mois. Inventaire ou invention, Ian Ference nous en promet encore mille.

Photographie: © Ian Ference:
The front of the tenth-floor chapel, originally one of two ballrooms in the Lorraine Apartments.