Mal nommer
les choses, c'est ajouter

au malheur du monde.

Albert Camus.


lundi 23 avril 2007

Maximilien Vox (1894-1974)


Le dossier Vox s'enrichit. Des images (bois, bois rehaussés, dessins, aquarelles); des textes de Vox lui-même, de son fils Sylvère Monod, de Maurice Darmon; un entretien intégral de Vox avec Jean Giono et Jean Garcia, à Manosque en 1954, sur
Mort de Gutenberg, un projet commun sur la typographie de l'avenir, et une correspondance sur le même propos, commencent à donner une idée de ce touche-à-tout de génie, dessinateur, graveur, journaliste, caricaturiste, publicitaire (prix Blumenthal en 1926), imprimeur et typographe, éditeur, écrivain, historien (éditeur de la Correspondance de Napoléon) qui a révolutionné l'imprimé et la typographie, et laissé son nom à la Classification Vox des caractères. Il fonde en 1952, les Rencontres Internationales de Lure, rendez-vous mondial des gens de l'imprimé et du papier, qui se tiennent encore aujourd'hui. Le lycée du livre et des Arts Graphiques Maximilien-Vox est aujourd'hui rue Madame à Paris à deux pas du domicile et des ateliers de l'artiste-artisan.

PS. Depuis cet article, nous avons rédigé la notice Maximilien Vox, dans Wikipedia.